Jack Mono Blues

jack-mono-blues-album2En 1985 le retour définitif de Pips à Lyon entérine un état de fait latent depuis plusieurs années : la création de Jack Mono Blues. Pendant quelque temps la formation a comporté deux guitares jusqu’à l’arrivée de Philippe un beau soir de 1988, qui a remplacé avec bonheur le trou laissé vacant par l’abandon du guitariste rythmique


Jack Mono Blues est une des plus anciennes formations lyonnaises pratiquant le blues de Chicago. Le groupe actuel a déjà plus de vingt cinq ans, mais il existe de manière informelle depuis la rencontre du bassiste et du guitariste au tout début des années soixante-dix ; à l’époque, ils jouaient rock et pesaient moins que leurs amplis. La proportion s’est inversée à l’avantage de la musique lorsqu’ils ont décidé de se vouer définitivement à ce style séminal du XXème siècle.

Jack Mono Blues joue le blues d‘après guerre, déjà électrique et encore villageois, urbain des salons comme du caniveau, avec la densité sans esbroufe des cuisines du terroir et, surtout, avec l’émotion, celle qui dit « Je » pour penser « Nous ».

Adolescents au cœur du « Blues boom » des 60’s, jeunes adultes pris dans le « do it yourself » des 80’s, ils ont fondé Jack Mono Blues en 1985 pour y faire mûrir une musique de groupe, nourrie de tradition orale et d’arrangements de tête…

1987 – Baby please don’t go

1989 – Blues in the dark

1990 – Amour humide

1992 – Pas dû y’aller

1992 – Un rade, du blues et des potes Volume 1

1997 – Un rade, du blues et des potes Volume 2

1999 – Tombés de hauts

2008 – Les étoiles du blues

2009 – Nr 12 train took my baby

Plus de Renseignements